Moi, pour vous servir !

Bienvenue sur "Quand une femme sort de la cuisine...", mon petit blog culinaire sans prétention où je vous fais découvrir, toujours avec humour, mes recettes et ma passion pour la cuisine simple, sans prise de tête.
N'hésitez surtout pas à me laisser un petit commentaire de temps en temps, ça me fera super plaisir et je ne manquerai pas de vous répondre.

Bon app' à tous !

Ma page Facebook
Game in the Kitchen



Archive pour la catégorie ‘Apéro’

Chaussons tomatés à la courgette et au beurre d’arachide

Je le sais, je manque à tous mes devoirs. Je suis très irrégulière dans mes posts, mais je ne vous oublie pas. Je sais que dans mes derniers articles, je vous avais dit que je vous pondrai plus souvent des petites recettes mais le temps me manque. En ce moment, avec mes horaires décalés et mes temps de trajets à rallonge, je n’ai pas le courage de retoucher mes photos etc. Il y a des semaines où je ne vois quasi pas mon Mini-Poilu car quand je pars le matin, il dort encore et quand je rentre le soir, il est déjà couché. Donc je vous avoue que le week-end, je me consacre entièrement à lui.

Du coup, sans vous faire de promesse que je ne pourrai pas tenir, je vais essayer de poster plus souvent, cependant pour cela, il se pourrait que pour certains articles, les recettes ne soient pas détaillées en photo. Juste une jolie photo de présentation. J’espère que vous ne m’en voudrez pas. Mais pour celle-ci, il y aura pleins de photos ^^

J’adore mon blog et bien sûr, je n’ai pas l’intention de le laisser tomber. Donc pour me faire pardonner, aujourd’hui, c’est une recette estivale que je vous fais découvrir. D’habitude, il est vrai que je m’inspire énormément de vos créations, mais aujourd’hui, c’est du 100% moi. Une création inventée de A à Z. J’ai reçu un paquet de farine à la tomate qui m’a donnée envie d’en faire quelque chose d’original.

Je vous laisse découvrir ma recette, en espèrant qu’elle vous plaira et qu’elle vous apportera un peu de chaleur.

 

 

IMG_20140623_184521

 

 

 

Ingrédients ou compos : (pour 4 beaux chaussons)

 

– 250 g de farine à la tomate

– 1 sachet de levure boulangère

– 15 cl d’eau tiède

– 2 CAS d’huile d’olive

– 2 petites courgettes

– 1 grosse CAS de pâte d’arachide

– 2 CAS de concentré de tomates

– 1 échalotte

– sel et poivre

 

 

 

Préparation :

 

 

IMG_20140623_172701IMG_20140623_172207

 

 

Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, l’eau tiède et l’huile d’olive jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène et qui ne colle pas.

 

 

 

 

 

IMG_20140623_174623IMG_20140623_175357

 

 

Faites revenir les courgettes et les échalotes puis ajoutez le concentré de tomate et la pâte d’arachide. Mélangez bien et laissez mijoter quelques minutes, le temps d’obtenir une sauce bien onctueuse.

 

 

 

 

IMG_20140623_175918IMG_20140623_180049

 

 

Étalez la boule de pâte et divisez la en 4. Fourrez-la avec le mélange et refermez en pinçant le dessus pour obtenir des petits chaussons.

 

 

 

 

 

IMG_20140623_180849IMG_20140623_183322

 

 

Mettez vos chaussons dans un plat et arrosez-les légèrement d’huile d’olive. Puis faîtes-les cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 20 minutes. Surveillez la cuisson car ils peuvent devenir trop secs si ils sont trop cuits.

 

 

 

 

 

Dégustez-les chauds, accompagnés d’une salade verte.

Ou encore, vous pouvez en faire des minis pour l’apéritif, qui seront tout aussi délicieux à température ambiante.

 

 

 

IMG_20140623_183530

 

 

Bon app’ !

 

Ayghon

 

Tortillons aux olives

Souvent, quand on est invités à manger chez les gens, il est d’usage d’apporter un petit quelque chose pour soulager la maîtresse de maison et faire plaisir. La plupart du temps, il s’agit d’un bouteille, d’une bricole pour l’apéro ou encore du dessert.

Ce jour là, j’étais d’astreinte pour l’apéro. N’ayant qu’un peu de temps et voulant malgré tout quelque chose d’original, j’ai fouiné et j’ai trouvé ceci dans un magasine (pardon, je ne me souviens plus lequel) : joli, simplissime et super bon, que demander de plus ?

 

 

DSC_0338

 

 

 

Ingrédients ou compos :

 

– un rouleau de pâte feuilletée

– un bocal d’olives vertes dénoyautées

– un jaune d’œuf

– un petit peu de lait

 

 

 

Préparation :

 

DSC_0320

 

 

Dans votre pâte feuilletée, découpez des petits rectangle d’environ 3 cm de longueur sur 2 cm de largeur.

Posez une olive au milieu du rectangle de pâte.

 

 

 

 

DSC_0322

 

 

 

Tortillonnez aux deux bouts en enveloppant à moitié l’olive pour faire comme un bonbon.

 

 

 

 

DSC_0330

 

 

 

Répétez l’opération avec tous les morceaux de pâte et déposez vos tortillons sur une feuille de papier sulfurisé.

Mélangez le jaune d’œuf avec le lait et badigeonnez-en les bestiaux.

 

 

DSC_0342

 

 

 

Et hop, au four pendant une quinzaine de minutes à 200°C.

Et voila un apéro super rapide à faire et qui plaira à tous ceux qui aiment les olives !

Bien entendu, vous pouvez faire ça avec tout et (presque) n’importe quoi.

 

 

 

 

Bon app’ (éro) !

 

Ayghon

Rochers moelleux aux tomates séchées et boulettes oignons

J’ai récemment été contactée par mail par le site Bien et Bio, qui me proposait de participer à leur concours culinaire sur le thème des ingrédients séchés : fruits, légumes ou autres.

Outre le plaisir de participer à un concours et étendre son public de lecteurs adorés, les prix me font de l’oeil : un déshydrateur Ezidri 500, qui m’a l’air drôlement chouette ce machin, la publication de votre recette dans le Guide de la Déshydratation Alimentaire, et sur les sites Bien et Bio et Déshydrateur.

Comme de par hasard, je retrouve (encore) au fond de mon placard, un bocal de tomates séchées et un sachet de poudre d’amandes. Ça devient une habitude… A croire que ma cuisine, c’est une caverne d’Ali Baba, mais je vous assure que non, je suis juste hyper bordélique. 

Donc, la grande question, c’est que faire avec des tomates séchées… Tomates séchées, dans ma tête, ça rime avec apéro (tomates sécho ?). Surement le bruit des cigales. Et bien, j’ai donc décidé de faire des rochers salés pour l’apéro. Il se trouve en plus qu’avec la dernière Gastronomiz Box, j’ai reçu des Apéritines de Natine : des boulettes aux oignons sans gluten à grignoter. Pourquoi ne pas s’en servir avec originalité ?

 

 

DSC_2169

 

 

 

Ingrédients ou compos :

 

– 100 g de farine

– 1/2 bocal de tomates séchées à l’huile

– 40 g de beurre

– 40 g de gruyère râpé ou parmesan

– 1 CAS de mélange basilic – origan – romarin

– 30 g de boulettes aux oignons Natine ou autres boulettes apéritives (au fromage par exemple)

– 1 CAS de poudre d’amande

– 1 échalote

– 1 pincée de sel et 1 pincée de poivre

– 1 CAC de levure

 

 

 

Préparation :

 

DSC_2147

 

 

Préchauffez votre four à environ 210°C, soit thermostat 7.

Coupez en cubes de taille respectable les tomates séchées, pour qu’on sente bien le goût et les morceaux, et émincez finement l’échalote.

 

 

 

DSC_2150

 

 

 

Dans un saladier, mélangez la farine, la poudre d’amandes, la levure, les et le poivre, la cuillère à soupe d’herbes et le fromage.

 

 

 

DSC_2156

 

 

Ajoutez au mélange sec l’œuf et le beurre fondu.

Puis les tomates séchées et l’échalotte.

 

 

 

 

DSC_2157

 

 

Et enfin, ajoutez les boulettes au fromage. Je vous conseille de mettre les mains car la pâte est assez collante et les boulettes n’aident pas à l’homogénéité.

Confectionnez ensuite des boulettes de la taille d’une balle de ping-pong et disposez les sur une feuille de papier cuisson, et enfournez pour une vingtaine de minutes.

 

 

DSC_2167

 

 

 

Laissez tiédir et régalez-vous !

Vous allez voir, c’est délicieux : bien parfumé grâce au mélange herbes – tomates – échalote, et la texture est vraiment curieuse car les boulettes ramollissent en cuisant au cœur du rocher et deviennent fondantes !

 

 

 

 

 

Bon app’ !

 

Et n’oubliez pas : vous êtes les bienvenue sur ma page Facebook, venez nombreux 😉

 

Ayghon

 

Pão de Queijo

En surfant sur la blogosphère en quête de LA recette qui me ferait craquer, je suis tombée sur le blog de Cooking Fée Lili, et là, j’ai eu une véritable révélation en découvrant sa recette de Pão de Queijo. Ces sont des petits pains brésiliens au fromage qui sont tellement jolis que je me suis dit qu’ils ne pouvaient être que délicieux.

J’ai donc farfouillé sur le net pour voir quelles étaient les différentes variantes de cette recette et il s’avère que la recette de base se fait avec de la farine de manioc et du « meia cura », un fromage brésilien. Et là, il m’est apparu que la recette de notre Lili est topissime : ingrédients plus simples et recette facile comme tout. Je l’avoue donc sans aucune honte : j’ai pompé à 100% sa recette qui est une réussite totale et je la remercie de m’avoir fait découvrir ces petits merveilles !

 

 

DSC_0468

 

 

 

Ingrédients ou compos :

 

– 250 g de tapioca

– 200 ml de lait

– 30 g de beurre

– 125 g de parmesan

– 2 œufs

– 1/2 CAS de sel

 

 

 

Préparation :

 

DSC_0409

 

 

Pour commencez, préchauffez votre four à 200°C.

Puis faites chauffer le lait jusqu’à ébullition avec le beurre et le sel. Pour ma part, je n’ai pas mis le sel car j’utilise du beurre salé avec des cristaux de sel en tant que bonne bretonne.

 

 

 

DSC_0410

 

 

 

Dans un saladier, mettez votre tapioca et versez le lait bouillant par dessus. Mélangez bien jusqu’à ce que le tapioca ai absorbé tout le liquide. Ça va vous donner une espèce de pâte à la texture très granuleuse.

 

 

 

DSC_0415

 

 

Ajoutez les deux œufs et le parmesan, et pétrissez à l’aide des crochets de votre robot pétrisseur pendant 10 minutes. Alors c’est vrai que 10 minutes à manier l’engin, ça semble un peu long. Sauf que c’est indispensable : le mouvement circulaire imposé à la pâte la fait légèrement chauffer et ça permet de totalement lier entre eux les ingrédients, ce qui va donner ce coup-ci une pâte homogène mais très collante (enfin la mienne était comme ça ; sur les photos de Lili, elle a l’air plus facilement manipulable).

 

DSC_0430

 

 

Les 10 minutes passées, finissez le pétrissage à la main et formez une boule compacte.

Puis formez à la main des petites boules de la taille d’une grosse noix que vous disposerez sur une feuille de papier cuisson. Pour ma part, j’ai eu un mal de chien à me défaire de la pâte qui restait obstinément collée à mes doigts.

 

 

 

DSC_0469

 

 

 

Enfournez pendant 25 minutes au four, jusqu’à ce que vos boulettes prennent une superbe couleur dorée.

Dégustez-les chauds, vous allez faire un malaise tellement c’est bon : une croûte croustillante à souhait qui entoure un cœur fondant au fromage, c’est une tuerie !

 

 

 

 

 

Bon app’ !

 

Ayghon

 

Palmiers sardines et tomates roties

Envie d’un apéro sympa et rapide, sans prise de tête ? Il suffit de demander !

Un bocal de tomates rôties au four aux olives noires de la marque Sacla traînassait paresseusement dans mon placard, attendant patiemment de passer à la moulinette. Et puis, j’ai eu une soudaine envie de les coller dans des palmiers. Mais que mettre avec ? Des sardines bien sûr !!! Avec leur goût moins neutre que le thon, c’était l’accompagnement idéal pour nos tomates si parfumées.

Et puis tant qu’à faire, j’en profite pour valider ma troisième participation au Défi Cuisine : la tomate dans tous ses états, parce que j’adore la tomate !

 

 

DSC_0387

 

 

 

Ingrédients ou compos :

 

– 2 boites de sardines ( à ce que vous voulez)

– 1 oignon

– 1 bocal de tomates rôties au four aux olives noires

– un rouleau de pâte feuilletée

– Poivre

 

 

Préparation :

 

DSC_0299

 

 

 

Pour commencer, émincez finement votre oignon ; écrasez les sardines à la fourchette après avoir retiré l’arête centrale et mélangez le tout. Poivrez généreusement.

 

 

 

DSC_0303

 

 

 

Étalez cette purée de sardines-oignons sur toute la surface de la pâte feuilletée.

 

 

 

DSC_0309

 

 

 

Égouttez les tomates rôties et détaillez-les en petits morceaux. Disposez-les par dessus le mélange sardines-oignons.

 

 

 

DSC_0314

 

 

 

Roulez bien serré deux côtés de la pâte vers l’intérieur jusqu’à ce qu’ils se rejoignent, de manière à former le palmier. Enroulez ce double-boudin dans du film alimentaire et réservez au congélateur pendant une demi-heure à une heure pour faciliter la découpe.

 

 

DSC_0358

 

 

 

Coupez des tranchettes d’environ 1 cm d’épaisseur et disposez sur du papier cuisson en les espaçant un petit peu. Enfournez pendant 10-15 minutes à 200 °C.

Laissez refroidir à l’air libre pour que nos jolis palmiers ne ramollissent pas.

 

 

 

 

 

Bon app’ (éro) !

 

Ayghon