Moi, pour vous servir !

Bienvenue sur "Quand une femme sort de la cuisine...", mon petit blog culinaire sans prétention où je vous fais découvrir, toujours avec humour, mes recettes et ma passion pour la cuisine simple, sans prise de tête.
N'hésitez surtout pas à me laisser un petit commentaire de temps en temps, ça me fera super plaisir et je ne manquerai pas de vous répondre.

Bon app' à tous !

Ma page Facebook
Game in the Kitchen



Coleslaw

Me revoilà enfin, pleine de bonne volonté et de motivation pour relancer les gaz des fourneaux.

Et oui, vous m’avez manqué durant ces 3 longues semaines sans une minute à moi. J’espère que c’est réciproque et je vous assure que je vais me rattraper.

C’est pourquoi aujourd’hui, en ce Samedi superbement ensoleillé, quoiqu’un peu chaud à mon goût, je vous propose une recette bien de saison. Une salade délicieuse et dépaysante, avec des produits simples et si facile à réaliser.

Le Coleslaw, à l’origine, n’est pas seulement une salade sucrée-salée, qu’on trouve au rayon traiteur des supermarché, baignant allègrement dans une sauce blanche au goût étrange. Honnêtement, j’adore le Coleslaw industriel, celui où quand on lit les ingrédients sur la boite, on en comprend pas la moitié. Et puis un jour, je me suis dit :  » Pourquoi ne le fais-tu pas toi même, Nounouille ! ».

Donc, je disais, avant de m’égarer : le Coleslaw est une salade d’origine américaine qui se compose principalement de chou cru râpé et qui accompagne très souvent des plats bien bourratifs tels que les hamburgers. Il parait même que les Irlandais, qui en sont également friands, adorent le consommer avec du Fish’n Chips (/baaaaaave).

 

 

DSC_2877

 

 

 

Ingrédients (ou compos) : pour 4 gourmands

 

– 1/4 d’un chou blanc

– 2 belles carottes

– des raisins secs blonds

– 2 grosses CAS de mayonnaise

– 1 yaourt

– 2 CAS de vinaigre blanc

– 1 CAS de sucre

– sel / poivre

– ciboulette

 

 

 

 

Préparation :

 

DSC_2851

 

 

Avec un bon gros couteau bien barbare, hachez grossièrement votre quart de chou, sans pitié aucune. Il l’a bien mérité le bougre, il m’a regardé avec ses sourcils tout froncés. Et puis, tant que vous y êtes, râpez les carottes. Comme je suis hyper courageuse, je fais tout à la main. Mais peut-être avez vous un robot facile à déballer et à nettoyer sous le coude qui vous fera gagner du temps.

 

 

 

DSC_2856

 

 

Ajoutez ensuite les raisins secs blonds. Je n’ai pas précisé de quantités puisque la mesure utilisée ici est proche du piffomètre. Traduction : c’est comme vous aimez. Si comme moi, vous adorez les raisins en sucré-salé qui baignent dans la sauce, soyez généreux. A l’inverse, si vous trouvez le raisin sympathique quand peu nombreux, n’ayez pas la main trop lourde.

 

 

 

DSC_2859

 

 

 

Pour la sauce : dans un bol, mélangez la mayonnaise avec le yaourt. Puis ajoutez le sucre et le vinaigre. Mélangez bien pour bien diluer le sucre. Et vient le moment de goûter pour saler et poivrer et ainsi, équilibrer la sauce.

 

 

 

 

DSC_2866

 

 

 

Saupoudrez généreusement les carottes et le chou râpé de ciboulette. Comme d’hab, je n’avais pas d’herbe fraîches sous la main donc j’ai utilisé de la ciboulette séchée. mais je suis certaine qu’avec de la vraie plante, ça doit être encore meilleur.

 

 

 

 

DSC_2869

 

 

Versez la sauce que vous avez préparé et mélangez-bien.

Je vous conseille de laisser poser au frigo une bonne heure minimum : ça permettra à la sauce de bien imbiber les raisins et les légumes râpés et aux arômes de se mélanger.

 

 

 

 

DSC_2884

 

 

 

 

 

 

Dégustez bien frais !

Perso, j’adore la servir avec une viande grillée telle que de la poitrine ou des travers de porc ; sa fraîcheur les accompagne super bien !

 

 

 

 

 

 

 

Bon app’ !

 

Ayghon

43 réponses à to “Coleslaw”

Laisser une réponse à aperitif dinatoire