Moi, pour vous servir !

Bienvenue sur "Quand une femme sort de la cuisine...", mon petit blog culinaire sans prétention où je vous fais découvrir, toujours avec humour, mes recettes et ma passion pour la cuisine simple, sans prise de tête.
N'hésitez surtout pas à me laisser un petit commentaire de temps en temps, ça me fera super plaisir et je ne manquerai pas de vous répondre.

Bon app' à tous !

Ma page Facebook
Game in the Kitchen



Oeufs au lait

J’ai repris le travail depuis peu. Après plus d’un an d’arrêt, je reprends doucement un rythme, une vie normale et forcément, un peu moins de temps pour cuisiner des bons petits plats à mes poilus mais c’est pas grave, on se rattrape le week-end et je n’ai pas l’intention de vous laisser m’oublier comme ça !

Je suis plutôt un bec salé en général, mais de temps à autre, une furieuse envie de sucré me prend et je me mets à rêver de desserts et autres douceurs gourmandes.

Et en parlant de douceur, en voguant sur mes blogs préférés, sur le blog de notre célèbre Humour, Gloire et Beauté, j’étais tombé par hasard sur son récit tellement émouvant des Oeufs au lait de Tata Maïté et ils étaient tellement beaux et tellement pleins d’émotions que j’ai eu envie de les tester. J’ai d’ailleurs suivi sa recette à la lettre sauf pour le caramel : je n’en ai pas fait parce que, non seulement, je suis nulle en caramel, et en plus, il me restai juste assez de sucre pour la recette.

Peut-être ai-je été émue par ce récit car je garde peu de souvenirs des recettes de famille, celle-ci étant éloignée, on peut pas dire que la transmission des recettes qui resteront dans les traditions se fasse. 

J’ai donc décidé d’essayer moi aussi, de retrouver le goût de l’enfance à travers sa recette. Et finalement, ce sont ses souvenirs à elle qui m’ont envahie, tels que je les imagine. Comme elle dit, techniquement, sa recette est parfaite mais ce sont les sentiments qui lui donnent son vrai goût réconfortant et qui transforment les classiques œufs au lait d’un dimanche tristounet en dessert réconfortant et familiale. C’est donc pourquoi, lorsque mon mini-poilu sera en âge, je lui ferai des œufs au lait pleins d’amour pour qu’en grandissant, il se souvienne de ce type de recette que sa maman lui préparait avec beaucoup de tendresse.

Je dis donc un grand merci à notre amie commune  pour réussir à faire vivre ses recettes à travers ses récits, jusqu’à nous en mettre les larmes aux yeux.

 

 

DSC_2639

 

 

 

Ingrédients ou compos

 

– 8 oeufs

– 125 g de sucre

– 1 litre de lait entier

– 1 gousse de vanille et demi

 

 

 

Préparation :

 

DSC_2773

 

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai suivi la recette au détail près et je n’ai pas fait préchauffer mon four pour faire une cuisson en démarrage à froid.

Commencer par faire bouillir le lait avec les gousses de vanille fendues et grattées et laisser infuser.

Pour ma part, et comme la plupart d’entre vous, je suppose, j’achète d’habitude du lait demi-écrémé en brique mais pour cette recette qui valait mieux que ça, je suis allée au marché et j’ai acheté du lait de ferme entier et je n’ai pas regretté, ça valait le coup !

 

 

DSC_2776

 

 

 

Battez les 8 œufs avec le sucre sans faire blanchir et ajoutez le lait, que vous aurez laisser tiédir, en remuant doucement, pour ne pas produire d’écume. S’il y en a, vous pouvez la retirer avec un écumoire ou passer la préparation au chinois.

 

 

 

DSC_2785

 

 

Versez l’appareil des œufs au lait dans des ramequins.

La cuisson est hyper importante : elle se fait au bain marie. Mettre les ramequins dans un plat à four rempli d’eau aux 3/4.

Démarrer la cuisson à froid, à 120°C pendant 20 minutes, puis 10 minutes à 180°C et enfin, 5 minutes à 220°C. L’eau du bain marie ne doit jamais bouillir.

 

 

 

DSC_2790

 

 

 

Une fois que les œufs sont cuits, laissez refroidir avant de les conserver au réfrigérateur. Cependant, ils sont bien meilleurs quand il ne sont pas glacés, ils seront encore plus fondants si vous les sortez du frigo une dizaine de minutes avant de les déguster.

 

 

 

 

DSC_2658

 

 

 

 

Ils étaient délicieux, la texture fondante et ferme à la fois, et sucrés juste comme il faut, ni trop, ni pas assez. Et ils resteront bien au chaud dans mes souvenirs, jusqu’à la prochaine fois !

 

 

 

 

 

 

 

Bon app’ !

 

Ayghon

 

 

 

32 réponses à to “Oeufs au lait”

Laisser une réponse à poupougnette