Moi, pour vous servir !

Bienvenue sur "Quand une femme sort de la cuisine...", mon petit blog culinaire sans prétention où je vous fais découvrir, toujours avec humour, mes recettes et ma passion pour la cuisine simple, sans prise de tête.
N'hésitez surtout pas à me laisser un petit commentaire de temps en temps, ça me fera super plaisir et je ne manquerai pas de vous répondre.

Bon app' à tous !

Ma page Facebook
Game in the Kitchen



Ramens au poulet

Mon poilu m’a fait découvrir l’année dernière un manga. Un manga génialissime. Un manga qui me fait pleurer un épisode sur trois (environ) et qui s’appelle Mai Hime. Des super héroïnes qui ont des pouvoirs magiques etc etc. En tout cas, je vous les conseille vivement. Mais le plus important, c’est que ce manga m’a fait découvrir les Ramens : un plat typiquement japonais qui mélange pâtes et soupe, et des tas d’autres choses dedans : viandes, légumes, oeufs etc.

Du coup, après s’être enfilés la totalité des épisodes deux fois en l’espace de moins d’un an, le poilu m’a dit « je veux manger des ramens ». Et là j’ai dit « miam ».

J’ai donc cherché une recette facile de ce plat complet sans avoir à courir partout pour trouver des épices japonaises spécifiques. J’ai trouvé ça super bon, et je suis pas là seule.

 

 

Ramens au poulet

 

 

 

Ingrédients ou Compos : (pour 2 gros bols)

 

– 1 paquet de ramens pour 2 personnes

– 2 cuisses de poulet

– sauce soja

– 1 échalotte et 1 oignon

– 1 CAS d’aïl en poudre

– 1/4 de chou chinois

– 1 carotte

-1 kubor

– 1 oeuf molet

– sel et poivre

 

 

 

Préparation

 

En rondelles !

 

Faites dorer vos deux cuisses de poulet salées/poivrées, à la poêle, pendant une dizaine de minutes

Faites chauffer environ 75 cl d’eau dans laquelle vous allez jeter tout de suite le kubor que vous allez laisser fondre. 

Pendant ce temps, coupez en rondelles vos carottes et en lamelles assez fines votre quart de choux, et émincez l’oignon et l’échalotte.

Jetez dans l’eau l’aïl, l’oignon, l’échalotte et 1 cuillère à soupe de sauce soja.

 

 

 

Au bain !

 

 

 

Quand les cuisses de poulet sont à peu près cuites, c’est à dire que l’intérieur est juste rosé, prenez votre air le plus sadique et hop, plongez-les dans le bain d’oignons pendant 5 bonnes minutes et sortez-le.

 

 

 

 

 

Au tour des légumes

 

A la place du poulet, vous pouvez à présent mettre le chou et la carotte dans l’eau qui est toujours en train de bouillir.

A quoi ça sert de faire bouillir le poulet me direz-vous, puisqu’on le fait d’abord cuire à la poêle ? Excellente question mon cher Watson. En le faisant bouillir un petit peu, vous finalisez la cuisson en donnant un léger goût de volaille grillée à votre bouillon. Mais pas trop longtemps pour que le bestiau ne devienne pas caoutchouteux. 

 

 

 

A la poêle

 

Passons à présent aux ramens. Vous les trouverez au rayon exotique de votre magasin et ça ressemble à des pâtes fraîches mais version asiatique. Je les ai choisies aromatisées soja-caramel. Sur le paquet, ils proposent 2 modes de préparation : en bouillon ou sautées. 

Moi je les balance dans une poêle avec un tout petit peu d’huile dans le fond, avec le feu au maximum et quand elles commencent à griller, j’ajouter le sachet d’épices et 2 CAS d’eau. Une fois que l’eau est bien absorbée et que les pâtes sont toutes enrobées, on éteint le feu.

 

 

Poulet en filaments

 

 

 

Pendant ce temps, nos cuisses de poulet ont eu le temps de refroidir un peu. On va donc les détailler en filaments et remettre les os de poulet dans le bouillon pendant 5 minutes pour accentuer encore un peu le goût du poulet dans la soupe.

 

 

 

 

 

 

Le montage des bols :

 

Ramens ! (ton pack)

 

 

On sort 2 bols assez gros, sinon c’est galère pour tout tasser. Ceci dit, des assiettes à soupe conviennent parfaitement aussi, ou un saladier de 5 litres si vous avez très faim.

On réparti au fond nos ramens (qui ont pris la couleurs des épices soja-caramel ici).

 

 

 

Ramens ton poulet

 

 

 

Disposez par dessus les morceaux de poulet.

 

 

 

 

 

Potage de légumes

 

 

 

Puis le bouillon avec les légumes.

 

 

 

 

 

Et le final !

 

 

 

 

Et enfin, on décore avec les oeufs molets coupés en quarts avant de servir bien chaud (les miens manquaient légèrement de cuisson).

 

 

 

 

 

 

 

Bon app’ !

 

Ayghon

 

 

 

7 réponses à to “Ramens au poulet”

Laisser une réponse à Made in Cooking